Alexa : l’histoire d’un outil cassé

Le fameux Alexa Rank, qui indique la popularité d'un site web, possède une faille. Partons à sa découverte !

Nibbler

Tout a commencé le jour où j’ai découvert Nibbler, un outil servant à tester et classer des sites web sur différents critères : qualité du code, comportement du serveur, référencement, popularité sur les réseaux sociaux …

A cette époque, mon framework BlueCrow était déjà en phase de tests et je me basais sur baveye-webmaster.com pour tester diverses modifications.

Parmi la grande variété des tests que pratique Nibbler, il y a une partie Popularity, qui indique la popularité du site web testé. Ma curiosité naturelle se réveillant, je me suis empressé de me documenter sur la façon dont Nibbler évalue la popularité d'un site web.

Alexa

C'est à ce moment que j’ai entendu parler d’Alexa pour la première fois, car Nibbler utilise Alexa pour vérifier la popularité d'un site web.

Alexa fournit des statistiques sur le traffic du Web mondial (taux de rebond, pages vues par visiteurs, temps moyen passé sur le site etc). Toutes ces données sont analysées et les sites web sont ensuite classés du plus populaire au moins populaire : c'est le fameux Alexa Rank.

Comment font-ils pour récupérer toutes ces données ? Où les trouvent-ils ?

C’est très simple : Alexa propose des extensions pour différents navigateurs qui indiquent l’Alexa Rank des sites sur lesquels vous naviguez. Ces extensions collectent aussi des données sur les sites que vous visitez : le temps que vous passez sur chacune des pages, etc.

Grâce à toutes les données collectées de cette façon, Alexa peut procéder à ses divers calculs.

A la découverte des failles

Alexa nous fournit donc des statistiques très intéressantes. Cependant, le système de fonctionnement d'Alexa comporte plusieurs failles :

En effet, peu d'internautes possèdent l'extension Alexa. Le fameux Alexa Rank ne prend donc en compte qu’une infime partie des visites d’un site web.

Plus dérangeant encore : les personnes ayant installé ces extensions sont des personnes qui ont un intérêt à l’installer. Ces gens sont donc fort probablement intéressés par le classement des sites web qu’ils visitent.

Je ne sais pas quelle est la situation pour vous, mais même parmi mes relations professionnelles, je connais très peu de gens intéressés par le SEO au point d’installer des extensions qui y sont dédiées sur leur navigateur.

Le Alexa Rank se base donc sur une partie bien spécifique des internautes, ce qui ne correspond probablement pas au public que vous visez.

Un outil cassé

Utiliser un outil cassé

A cette époque (le 10 mars 2014, en fin de matinée, pour être précis), baveye-webmaster.com était classé 10 065 812° sur Alexa.

Bonne nouvelle pour moi : cela voulait dire qu’au moins un des visiteurs de mon site possédait l’addon Alexa. J'avais donc une base pour enquêter.

Avec probablement un seul visiteur possédant l'extension Alexa, mon site était presque classé dans le top 10 millions. Il y avait à l'époque presque 1 milliard de sites web dans le monde, et mon site était considéré comme étant plus consulté que 990 millions d'entre eux !

Etant le webmaster de mes sites, je suis probablement la personne qui y passe le plus de temps quotidiennement. Comment évoluerait mon ranking si j’installais l’extension Alexa sur mon navigateur ?

J’ai donc décidé de l’installer. Vous avez déjà probablement une petite idée du résultat. J’ai, en effet, amélioré mon ranking sur Alexa.

Cependant, je n’imaginais pas que cela prendrait de telles proportions.

Etant habitué à logger les modifications que je fais sur mes sites, j’enregistre déjà plusieurs données (date, heure, modification effectuée, …). J’ai donc décidé d’ajouter à ces logs le classement Alexa de baveye-webmaster.com.

Voici les données recueillies depuis le 10 mars :

Evolution du Alexa Rank pour baveye-webmaster.com
Date Classement
10-03 10 065 812
13-03 10 062 262
16-03 10 092 219
22-03 4 733 040
23-03 3 890 401
25-03 3 106 287
26-03 2 406 725
28-03 2 163 960
29-03 2 006 800
31-03 1 640 028
Evolution du Alexa Rank pour baveye-webmaster.com

Sur ces 3 semaines de tests, on constate donc que le classement n’a pas évolué pendant presque une semaine.

Cependant, après le 16 mars, on remarque un énorme bond en avant dans le classement, qui continue depuis.

A l’heure actuelle, baveye-webmaster.com est donc plus de 6 fois mieux classé qu’il ne l’était le 21 mars, il y a 10 jours.

Il y a donc plusieurs explications possibles sur ce phénomène :

  • Des hordes d’internautes possédant l’extension Alexa se sont précipités sur mon site web depuis le début de mes tests (eh oui, on a bien le droit de rêver).
  • Un seul utilisateur possédant cette extension peut faire varier de façon extrême le ranking d'un site web.
Un autre outil cassé

Un dernier détail

Il est important de préciser que les résultats d’Alexa se basent sur les résultats des 3 derniers mois. En 10 jours j’ai multiplié mon ranking par 6, où en sera mon ranking dans 3 mois ?


Après 3 mois : bilan

Depuis la création de cet article, le Ranking a encore bien évolué.

  • En un mois, il est passé sous la barre des 1 000 000.
  • En moins de 2 mois, il est passé sous les 500 000 et tend à se stabiliser.
  • Après 3 mois de suivi, je constate que le ranking a été divisé par plus de 30.
Ranking jour 0 : 10 065 812
Ranking jour 90 : 323 604
Gain : 31,11x

Ce test montre bien que le classement Alexa d'un site possède une réelle faille. Ce problème pourrait être corrigé, par exemple, si Alexa prenait en compte le nombre de visiteurs uniques sur les pages.

Moralité, quand vous utilisez le Alexa rank, veillez à bien prendre en compte que ces chiffres ne sont là qu'à titre indicatif et que la réalité est parfois toute autre.